Ronchonchon-hallucinations

En ce 25 décembre, à pas de loup, Ronchonchon se baladait tranquillement

dans la célèbre forêt Bretonne de Brocéliande,

en quête du graal, de Merlin et de toutes ces créatures fabuleuses et magiques.

 

Le vieux loup de mer qu’il était, savait exactement quels chemins sombres et tortueux emprunter

pour ne croiser personne; il savait sortir des sentiers battus et se laisser surprendre par la nature.

 

Au détour d’une clairière, il croisa toutes sortes de pattes de loup.

Allait-il en cueillir ? Pour un programme compote et tisane euphorisante ?

Une faim de loup commençait à le tirailler.

Et quand on parle du loup ...

 

Il stoppa net, quand il se trouva truffe à truffe avec une champi-gnome gigantesque.

 

Intrigué, il alla regarder sous sa jupe,

pour voir si elle avait des Lamelles (avec un M, ça marche aussi).

.

Il faut bien inspecter l’engin avant de décider si il est comestible et de s’en payer une tranche,

même au risque de voir le loup…

et comme tout le monde le sait, dans la forêt il y a des loups,

Ronchonchon ne voudrait pas se faire brebis, même si il a pour habitude d’être un mouton noir (euh... rose en fait !).

 

Une sorte poule, nommée “piquette”, était pendue par les pattes, sous le chapeau du champi.

Elle se prenait pour une chauve-souris ou quoi ?

Va savoir si ce n’est pas la même sale bestiole que Vegas a croisé dans son bar !

Ronchonchon lui lança :

“Fais Gaffe poulpée, la calvatia te guette, tu vas perdre tes cheveux à rester la tête en bas”.

 

(note à tous ceux qui ont de la calvitie…

vous êtes peut-être atteint de somnambulisme chauve- souriesque .

Consultez de toute urgence le laboratoire du sommeil le plus proche,

ils ne pourront rien pour vos cheveux,

mais au moins vous saurez si vous avez des activités nocturnes à votre insu!)

 

 

Les yeux rougis de colère, d’avoir été dérangée, la “nainaine petite petite” sortit de sa tanière.

C’est quand même, il faut le savoir, la traduction littérale de “Korrigan” en breton.

Non mais ça... fallait pas le dire... ils passent pour quoi, maintenant les bretons !

 

C’est comme le chienchien à sa mémère, le mot Korrigan utilise un suffixe "hypocoristique" (alors moi non plus, je ne connaissais pas ce mot) mais on peut dire pour résumer, tout simplement "hypocrite" afin de caresser tout ce petit monde dans le sens du poil. Il aurait été tellement plus simple de parler de contraction entre coriandre et origan, c’est sûr que ça n’a rien à voir, mais au moins ça peut passer pour mystérieux.

 

Ronchonchon venait de se jeter dans la gueule du loup.

Le mufle, en lui, n’avait qu’une seule envie, continuer son chemin.

Mais, il se heurta à un mur… un mur invisible que ce cercle de pierres semblait délimiter.

Impossible de poursuivre.

Etait-il tombé dans un piège ?

Cette espèce de korrigane, ne semblait pas décider à déroger à la tradition du défi.

Ronchonchon tenta une esquive en hurlant avec les loups.

 

"Quelle est donc cette variété de champi ? "demanda-t-il.

"De la fesse de loup !" lui répondit la farfadette, avec un rire de folle dinguette !

 

Quand on sait l’affection nécessaire pour les matières fécales fraîches

que demande ce gros “hagard” moisi, très peu avare,

on fait vite le lien avec le nain de Walrus qui semble ne pas laisser s’échapper que des vents

pour promouvoir de tels bovistes géants.

 

Fesse de loup ! Ah ces grecs, ils ont quand même réussi à imaginer un loup qui pète

pour définir une variété de champignon !

On est loin de ce qu’on se représente quand on pense aux philosophes grecs et à Socrate…

Sa phrase “ Le bonheur, c'est le plaisir sans remords. “ prend tout son sens, dans ce contexte.

 

La poule Piquette proposa donc un défi à Ronchonchon pour sortir du Cercle (vertueux ?)

.

Ronchonchon avait une dragonnite aiguë qui commençait à lui parasiter les naseaux :

quand ça chauffe pour ses fesses, il crache du feu

(oui, non, mais là, c’est juste pour rester sur le thème des animaux merveilleux

et vous montrer, plus bas, mon dernier gros tout vert)

.

Malheureusement pour vous, chers lecteurs,

Ronchonchon est tenu au secret sur la résolution de cette énigme.

.

Certes, la faim fait sortir le loup du bois, mais vu qu'il ne veut pas être connu comme le loup blanc, il va devoir être un loup pour les cochons. Il ne fallait pas faire entrer le “lou-tin” dans la bergerie.

 

 

Après ce défi réussi, Ronchonchon réalisa avec stupeur qu’il faisait partie des gentils !!!

Il est clair qu’il va prendre un bon antifongique et devenir sur le champ “sporo-phobe”.

Lui, gentil ! n’importe quoi.

.

.

Vous ne trouvez pas que dans toute cette histoire, il y a un loup et un pet foireux ?

.

.

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

.

.

Pour les défis 538 : Korrigan et 539 Lycoperdon (of course !)

http://samedidefi.canalblog.com

.

 

Ronchonchon-dragonnite

 

ronchonchon-dragon au crochet

 

Ronchonchon- et dragon